Le président chinois Xi Jinping a re?u vendredi matin un appel téléphonique de son homologue américain Joe Biden, les deux dirigeants ayant à cette occasion des échanges stratégiques francs, approfondis et étendus sur les relations bilatérales et les questions pertinentes d'intérêt commun.

Notant que la Chine et les Etats-Unis étaient respectivement le plus grand pays en développement et le plus grand pays développé, M. Xi a souligné que la question de savoir si la Chine et les Etats-Unis pouvaient gérer correctement leurs relations concernait l'avenir du monde et que c'était là une question du siècle à laquelle les deux pays se devaient de bien répondre.

La communauté internationale étant confrontée à de nombreux défis communs, la Chine et les Etats-Unis devraient faire preuve d'une large perspective de vue, assumer de grandes responsabilités et ramener dès que possible les relations bilatérales sur la bonne voie d'un développement régulier afin que les populations des deux pays et du monde entier en profitent davantage, a indiqué M. Xi.

Sur la base du respect des préoccupations fondamentales de chacun et d'une gestion adéquate des différends, les départements compétents des deux pays peuvent poursuivre leur engagement et leur dialogue afin de favoriser leur coordination et leur coopération sur le changement climatique, la réponse à la COVID-19, la reprise économique et les grandes questions internationales et régionales, a-t-il fait remarquer.

Parallèlement, les deux parties pourraient exploiter davantage de potentiels de coopération pour injecter une dynamique plus positive dans leur relation, a ajouté M. Xi.

Pour sa part, M. Biden a déclaré que les deux pays n'avaient aucun intérêt à laisser leur concurrence se transformer en conflit et que la partie américaine n'avait pas l'intention de changer le principe d'une seule Chine.

Les Etats-Unis, a-t-il ajouté, sont prêts à avoir davantage d'échanges francs et de discussions constructives avec la Chine pour identifier les domaines clés et prioritaires où la coopération est possible, éviter les erreurs de communication, de calcul et tout conflit involontaire, ainsi que remettre les relations américano-chinoises sur la bonne voie.